bande
Curriculum vitæ en pdf ici

ANDRÉ PAPPATHOMAS

Artiste interdisciplinaire, c’est à titre de directeur de choeur qu’André Pappathomas a développé et investi depuis 1993 son travail de compositeur et de metteur en scène. À la direction de l’Ensemble Mruta Mertsi, il a conçu et produit un grand nombre de créations liées à d’autres disciplines artistiques : arts visuels, théâtre, littératures et travaillé avec plus de 40 chorégraphes-interprètes qui ont collaboré aux nombreuses éditions de la série Choeur et chorégraphes dont : Sylvain Émard, Lina Cruz, Dave St-Pierre, Guylaine Savoie, Frédérik Gravel, Louise Bédard, Mariko Tanabé, Harold Rhéaume, Sarah Williams, Pierre-Paul Savoie…

C'est en travaillant comme bassiste dans les années 1980 auprès de musiciens du rock et du free jazz, qu'André Pappathomas a développé un intérêt croissant pour le jeu en direct et le dialogue instrumental, en plus d’élargir sa vision de l’harmonisation. En 1991, sa collaboration avec l’éléctro-acousticien Pierre Dostie l’a amené à élaborer ses premières compositions, à partir d’instruments à cordes inventés, en cherchant dans le son la matière première de l’inspiration.

Portrait noir et blanc de André PappathomasPhoto : Guylaine Savoie

Avec le désir de faire converger ces expériences de composition, d’improvisation et d’exploration sonore, il a composé ses premières pièces vocales et fondé en 1993 l’Ensemble Mruta Mertsi pour les interpréter.

Parallèlement, il a commencé à explorer avec les choristes, une méthode d’improvisation contrôlée et découvert un potentiel insoupçonné dans cette forme d’expression musicale (Production de l'Ensemble Mruat Mersti).

Invité à partager cette technique avec des ensembles vocaux d’ici ou d’ailleurs, il a conçu de nombreux concerts et installations sonores (liste de l'ensemble des projets, créations et événements de André Pappathomas en pdf).


« Pappathomas fait preuve d’une imagination débordante. Car il faut avoir de l’imagination pour obtenir de tels résultats, pour ainsi conduire des interprètes à réconcilier des grandes mélodies aux séquences les plus atonales, à faire contraster les époques du baroque à l’ultra-contemporain, à souder les grandes traditions vocales, de l’européenne à la tibétaine, à faire cohabiter le déterminé et l’aléatoire. » Alain Brunet, La Presse

Le travail de mise en scène d'André Pappathomas s'est articulé, dès la création de l'Ensemble Mruta Mertsi, à travers de nombreuses collaborations avec d'autres disciplines artistiques ainsi que par de multiples collaborations avec des choeurs d'ici et d'ailleurs :

Choeurs d'ici et d'ailleurs :

- Concert SOUFFLES – 10 choeurs pour un chant à créer

02 octobre 2016 Salle Wilfrid-Pelletier / Place des Arts, Montréal

Le concert Souffles réunissait sur une même scène dix chœurs de différents pays et résidants sur notre territoire. Inspirée de la consonance des chants, des caractères musicaux ainsi que de la sonorité des diverses langues, l'œuvre vocale originale, possède une facture propre à la musique classique contemporaine, tout en présentant chaque culture dans son originalité.

Photographie vue d'emsemble des choeurs lors du concert "Souffles"Photo : Etosh Krup

Souffles – 10 choeurs pour un chant à créer proposait la rencontre de diverses cultures dans un projet artistique commun.


Vidéo, captation et montage : Richard Burman

Mision Guadalupe - Amérique latine
direction : Rebecca Blanco, Javier Rabanal
La chorale Boboto - Congo
direction : Marie-Claire Embae
Antsa Fitoriana - Madagascar
direction : Ratsito Harivelo Rajerison
Ensemble du Nunavik
direction : Lizzie Tukai
Panday Tinig - Philippines
direction : Paul Imperial
Chor Parafi Sw Trojcy - Pologne
direction : Wilhelm Plodzien
Le choeur La Muse - Roumanie
direction : Iona German
La chorale Singiza - Rwanda
direction : Michel Ntivuguruswa
La chorale Vidlunnya – Ukraine
direction : Ivan Gutych
La chorale Antioch et Projet Sham - Syrie
direction : Edward Zerbe

Avec les choristes et solistes* de l’Ensemble Mruta Mertsi :
Sopranos : Audrey Côté*, Ghislaine Deschambault, Annie Jacques*, Janet Warrington* Altos : Marie-Annick Béliveau*, Rachel Burman, Anne Julien* Ténors : Pierre Cartier, Vincent Dhavernas Basses : John Giffen*, Clayton Kennedy*, Alain Vadeboncoeur

Musiciens : Huizi Wang, percussions - Philippe Prud’homme, piano Les Vents de l’Iglonthe : Caroline Dupont, flûte – Michel Dubeau, multi-instrumentiste – Antoine St-Onge, basson - Matthieu Van Vliet, trombone

Textes : Natasha Kanapé-Fontaine (aussi récitante lors du concert), Laure Morali, Yvon Rivard, Kim Thuy et Emmanuelle Turgeon


- Concert LES PAPES HURLANTS

Le spectacle a eu lieu au Complexe Desjardins le samedi 28 février à 23h…
soir de la "Nuit Blanche" de Montréal en Lumière.

Le projet a été coproduit par la Société de Musique Contemporaine du Québec (pour leur festival Montréal/Nouvelles Musiques – MNM 2015), et par l’Ensemble Mruta Mertsi, avec les soutients stratégiques de Montréal en Lumière et du Complexe Desjardins.

Photographie vue d'emsemble des choeurs lors du concert "Les papes hurlants"Photo : Etosh Krup


Cette création a été inspiré par la série de tableaux “Les Papes hurlants” de Francis Bacon.
Elle proposait une intégration de la forme chorale à un contexte esthétique et de diffusion propre à l’art technologique. Par cet esthétisme dominant le concert, et par l’intégration du public à son déroulement, l’ensemble favorisait un rapprochement entre le grand public et la musique contemporaine.

Pour une analyse plus spécifique du traitement du thème, voir plus bas dans la section “Arts visuels”.

Danse :

- SÉRIE CHOEUR et CHORÉGRAPHES

(8 éditions entre 1994 et 2011 et plus de 40 chorégraphes, diffusées dans plusieurs lieux,
dont Tangente et l’Agora de la danse.)

Phtographie couleur d'une performante lors d'un spectacle de SÉRIE CHOEUR et CHORÉGRAPHES produit en colaboration avec L'Ensemble MRUTA MERTSI sous la direction de ANDRÉ PAPPATHOMAS Photo : Frédérick Duchesne

2010-2011  CHOEUR et CHORÉGRAPHES
Une co-production De DANSE-CITÉ
en collaboration avec ANDRÉ PAPPATHOMAS
et l'AGORA de la DANSE

Choeur et Chorégraphes
provoque la rencontre de la danse et du chant d'ensemble avec l'intention, chaque fois, de fondre en une fusion peu commune les musiques et les mélodies du corps. Pour produire pareil alliage, des chorégraphes interprètes sont invités à créer des solos sur des pièces vocales originales en intégrant des choristes, voire tout le choeur, dans la production d'étrange mixtures de musiques du corps. Des instruments inventés, violoncelle et percussion, viendront soutenir et ponctuer la mise en son et en espace des mouvements et des voix du corps.


L'Ensemble MRUTA MERTSI
sous la direction de ANDRÉ PAPPATHOMAS.
Mise en scène et Composition: André PAPPATHOMAS
Chorégraphes-Interprètes : Louise BÉDARD - Frédérick GRAVEL - Les Soeurs SCHMUTT - Daniel SOULIÈRES et Catherine TARDIF Artistes invités : Marc BÉLAND - Rachel BURMAN, Viloncelle - Zoé DUMAIS, Violon - Corinne RENÉ, Percussions
- André PAPPATHOMAS, Instruments inventés


Avec son mélange libre de cultures, sa lumière et ses ombres sculptées et ses illusions scéniques géniales, le spectacle transportait un mystère troublant...(les performeurs) avaient l'air de vrai gens, mais pourtant on avait l'impression d'être transporté dans un autre monde... "
  VICTOR SWOBODA, THE GAZETTE

Arts Visuels

Un tableau tiré d'une série de tableaux  "Les Papes hurlants " de Francis Bacon inspirés du portrait de Innocent X peint par Vélasquez vers 1630 Étude d'après le portrait du pape Innocent X de Vélasquez (1953). Francis Bacon

- LES PAPES HURLANTS 2015
Inspiration FRANCIS BACON

(suite)

Les Papes hurlants sont une série de tableaux de Francis Bacon inspirés du portrait de Innocent X peint par Vélasquez vers 1630. D’une puissance dramatique étonnante, ces tableaux exprime pour moi, un désarroi profond vécu par ces personnages qui semblent comprendre soudainement l’horreur d’un drame dont ils ont perdu, de façon irréversible le contrôle de l’évolution..


“Peindre le cri et non l’horreur” (Bacon) Nous pourrions également considérer que chacun de ces personnages ouvre la bouche pour un ultime hurlement qu’ils ne parviennent pas à extraire d’eux-mêmes ou peut-être est-ce un cri qui appelle non quelqu’un, mais le silence. D’ailleurs il me plait à penser que les cris de Bacon sont effroyables, car ils sont silencieux…

Pour moi, on retrouve dans l’illustration de ce désarroi profond, tout comme dans cette inquiétude réfrénée jusqu’au cri blanc, le lien avec le drame que nous vivons tous, face à la détérioration de notre environnement par l’inconséquence (à ce chapitre) du fonctionnement de nos sociétés et de notre organisation économique. L’oeuvre de Bacon, le traitement de cette fulgurante expression dramatique et l’ensemble de ces réflexions, ont inspiré la composition musicale (créé pour l’événement).

 

- CLAIRIÈRE - ART ET NATURE 2012

CHESTERVILLE André PAPPATHOMAS / L’ORDRE DES CHOSES

Photographie couleur de fragiles sculptures élaborées à partir de matériaux trouvés, en l'occurrence des fragments de corniches et de poutres de maisons montréalaises, fait par André Pappathomas lors de l'événement - CLAIRIÈRE - ART ET NATURE 2012, qui relis Arts visuels, Musique et Nature.
Photo : Dominique Laquerre


Artiste incontournable de la création interdisciplinaire au Québec, André Pappathomas est avant tout musicien et chef de choeur, toutefois son travail répugne aux catégorisations et aspire à l’art total. Il sculpte la voix humaine, puis il dessine dans l'espace avec les corps; il écrit en gestes virevoltants et réinvente des objets. ... L'oeuvre foisonne des apports individuels en conservant une grande cohésion. Oui, les liens entre l'art et la vie sont tangibles. Extrait écrit par Dominique Laquerre, directrice artistique dans "L'Ordre des choses" 2012.


L’artiste a dirigé des ateliers et enregistré une soixantaine de choristes amateurs et comédiens de la région (Choeur Daveluy, Choeur Orphée, théâtre Parminou, etc.) afin de réaliser cette œuvre émouvante qui se déploie en huit pistes de longueurs différentes qui tournent en boucle pour créer un environnement sonore subtil et constamment renouvelé. Le projet prend son inspiration dans le roman de Georges Perec du même titre et une première version a été réalisée dans le cadre du Festival de musique actuelle de Victoriaville en 2010. André Pappathomas met à profit la configuration de cette clairière naturelle pour associer à cette oeuvre majeure de fragiles sculptures élaborées à partir de matériaux trouvés, en l'occurrence des fragments de corniches et de poutres de maisons montréalaises.
Extrait écrit par Dominique Laquerre, directrice artistique sur le site : CLAIRIÈRE - ART ET NATURE

- LA VOIX, ESPACE PUBLIC

Suite d’interventions et d’installations dont cinq après-midi d'interventions vocales et d'arts intégrés, avec des choeurs du Congo, des Philippines, de l'Arménie, de l'Ukraine, dans le cadre de la programmation de « Aires libres ». Juin / juillet 2010.

- POINT DE FUITE

Musée national des beaux-arts du Québec (Performances/ installations inspirées de l’œuvre de John Heward, dans le musée, l'atrium et l'ancienne prison). Mars 2008.

Article : LE CHANT DU SIGNE
Le compositeur-performateur, à l'instar de Heward, travaille l'improvisation en tant que processus de création, et sa réflexion rejoind celle de Heward en ce quelle porte sur le potentiel dialogique de l'oeuvre muséifiée. Les spectateurs participent à cette improvisation. Premier niveau de dialogue, la voix ici statufiée devient un objet duquel on s'approche, comme on doit s'approcher de l'oeuvre visuelle dans l'espace muséal. 
Article écrit par Jaqueline Bouchard dans la revue INTER Art Actuel Hivers 2008-2009 Article en pdf   ou Page html  

"Il s'agit de créer une proximité psychologique, émotionnelle, une unité sonore. Une chorale d'intention, une chorale sprirituelle."
  André Pappathomas

Phtographie noire et blanc (extrait de vidéo) de membres de l'Emsemble Mruta Mertsi lors de l'événement POINT DE FUITE   Musée national des beaux-arts du Québec (Performances/ installations inspirées de l’œuvre de John Heward, dans le musée, l'atrium et l'ancienne prison). Mars 2008
Photo, extrait vidéo : Benoît Coté

- VOIX D'EAU ET DE FEU

Un spectacle présenté au Bassin Bonsecours du Vieux Port de Montréal, avec le Choeur Bref et le Choeur Mruta Mertsi sous la direction de André Pappathomas, dans le contexte d’une installation de sculptures de feux, des sculpteurs André Fournelle et Gilles Bissonnet. Septembre 2008.

dfgh
Photo : Michel Dubreuil

Alliant eau, sons et lumière dans une atmosphère de méditation les artistes Gilles Bissonnet, André Fournelle et André Pappathomas ont crée un moment fugace de pure beauté au vieux port de Montréal. Extrait de l'article "Voix d'eau et de feu" de Monique Duplantie dans la revue Espace Scupure Printemps 2009

 

Théâtre et Littérature :

- POÈMES de DÉTENTION de CLAUDE GAUVREAU
                           et QUELQUES «CONTRES»

Photographie Portrait de Claude GauvreauPhoto: Bibliothèque et Archives nationales du Québec


Le Festival International de Littérature (FIL), est heureux de rendre hommage à Claude Gauvreau à travers ce spectacle musical et vocal inspiré par sa poésie.

Les créations d’André Pappathomas mêlent instruments inventés, improvisation dirigée de voix, travail sur le corps et l’espace – comme en témoignent ses collaborations entre «Choeur et chorégraphes» – et sur la langue, travail qu’il poursuit depuis la création en 1993 de son ensemble Mruta Mertsi lors d’un spectacle autour de l’oeuvre d’Antonin Artaud, dont les glossolalies, phonèmes théâtraux, inspirent Pappathomas à travailler avec d’autres langues inventées: les poèmes bruitistes de Raoul Haussman, les ursonates de Kurt Schwitters et, plus récemment, le langage exploréen de Claude Gauvreau.

Écrit par: Luba Markovskaia dans "La Bible urbaine" du 30 septembre 2012


Auditorium de la Grande Bibliothèque, Septembre 2012 .
Idée originale et direction musicale André Pappathomas
Textes Claude Gauvreau (Poèmes de détention, 1961)
Rachel Burman, Violoncelle - Anne Julien, Mezzo Soprano
André Pappathomas, Basse, Instruments inventés,
Production Mruta Mertsi

- FLORA OU LE TEMPS PARTAGÉ

Quatre spectacles sur la vie de Flora Tristan, inspirés du roman de Mario Vargas Llosa.
Théâtre La Chapelle, Montréal, Mai 2009.

- MRUTISME et MIRLITONNADES

Suite d'interventions inspirées des « Mirlitonnades » de Samuel Beckett. Théâtre La Chapelle,
Montréal, mai 2003.

- L'événement ANTONIN ARTAUD

Organisé par le département des études littéraires de l'UQAM.
Théâtre Gesù, Montréal, mai 1993.

Photographie du spectacle de L'Ensemble Mruta Mertsi dirigé par André Pappathomas lors de l'événement Antonin Artaud Organisé par le département des études littéraires de l'UQAM.  Théâtre Gesù, Montréal, mai 1993
Photo : Luc Vallières

Architecture :

- REQUIEM POUR UN ÉDIFICE

Spectacle de chant, de lumières et de projections avec l‘artiste Claude Lamarche, mettant en scène un édifice de Montréal, octobre 1995.

- AN STIR TAUN

Théâtre de la bibliothèque. installation/ spectacle dans l'ancienne bibliothèque Dawson à Montréal, mai 1997.

 

Bibliothèque
- CONTACT -
Tél. : 514 527 1812
facebook lien